safeguarding cultural heritage, social and architectural wooden houses in Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Faire un don, soutenez camaha

Archives

LES BONS GESTES DE SURVIE PENDANT UN SÉISME


Vous pouvez télécharger ce manuel gratuitement en cliquant sur le lien suivant.

Oubliez tous les principes de survie pendant un séisme que vous connaissez, apprenez dorénavant les bons gestes qui vous feront gagner en probabilité de survie.

Le type de construction dans laquelle vous vous trouvez est primordial afin de définir quel geste vous pourrez appliquer ou non, c'est pourquoi avant toutes choses il faut identifier dans quel type de bâtiment vous êtes. (Rappel: construction en torchis, et en toutes sortes de mélanges = tas de sable et de cailloux / construction en béton armé = gros blocs / construction avec des poutrelles hourdis = tas de sable et de cailloux + poutrelle en bois).


UNE FOIS LE TYPE DE CONSTRUCTION DÉFINIT

Afin d'être le mieux protégé possible, vous devez impérativement connaître le type de construction dans lequel vous vous trouvez, ce qui vous permettra d'appliquer des gestes de survie adaptés.


1_ Dans toutes les constructions en torchis ou autres mélanges, y compris les constructions avec des poutrelles hourdis.

Ce type de constructions n'est pas stable, elles sont construites avec un amalgame de sable, quand il y a trop d'humidité nous pouvons déjà observer ces constructions s'effondraient comme cela a été le cas à Cuba.

Dans ce type de construction, il est préférable de sortir à l'extérieur de l'édifice afin de ne pas être ensevelit puisque peu d'éléments solides y sont présents.

Si ce n'est pas possible, alors il faudra appliquer la technique du "plonges et couvres toi", c'est-à-dire de vous protéger sous un meuble résistant que vous aurez identifié préalablement.

Ce meuble devra être en bois massif et mesurait plusieurs centimètres d'épaisseur, le bois supportera la charge du tas de sable et de cailloux qui lui tombera dessus, et ainsi vous protégera.

2_ Dans toutes les constructions en béton armé (les constructions les plus présentes dans les pays tel que Cuba, Haïti,...)

Les constructions de ce type sont constituées de dalles, lorsqu'elles s'écroulent ces dalles ne se brisent pas ou quasiment pas, elles formeront des gros blocs.

Dans cette situation, il est préférable d'appliquer la méthode du triangle de vie. C'est-à-dire que plutôt de se mettre en dessous d'un meuble résistant, il faut que vous vous mettiez à côté de lui, en position fœtale afin de vous protéger un minimum des blessures qui pourraient être occasionnées par les objets tombants, ainsi un espace vide sécuritaire se formera.

Bien entendu, le meuble doit être le plus résistant possible afin de pouvoir supporter la charge. Nos solutions matérielles du projet "des rondins de bois pour sauver des vies" pourront être utilisées dans cette situation et assureront d'être à côté d'un objet qui ne se compactera pas.

Ce principe est représenté sur le schéma ci-dessous.

3_ Dans les constructions en bois

Les constructions en bois semblent être les constructions les plus sûres lors d'un séisme, puisque le bois est un matériau flexible et absorbera donc l'action sismique sans dommage.

Il peut arriver que les constructions en bois s'écroulent lors d'un séisme intense, dans ce cas il est préférable d'appliquer la technique du "plonges et couvres toi" afin de ne pas être blessé.


Vous comprendrez donc que notre formation est le point primordial de notre projet, puisqu'il est important que les personnes puissent adapter leurs gestes de survie en fonction de l'environnement autour d'eux.