SAUVEGARDE du PATRIMOINE CULTUREL, SOCIAL, ARCHITECTURAL des MAISONS EN BOIS

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Faire un don, soutenez camaha

Archives

Camaha, des rondins de bois pour sauver des vies Le Perche 13.12.13

Mortagne-au-Perche

Des rondins de bois pour sauver des vies


L'association Camaha veut protéger la population des pays sujets aux séismes. 

L'association souhaite transmettre ses savoirs en matière de constructions anticycloniques et parasismiques.

UNE idée toute simple encore faut-il maintenant l’imposer. Pierre Hervé, président de l’association mortagnaise Camaha*, présente son nouveau projet : des rondins de bois pour sauver des vies.
« Il s’agit tout simplement de créer dans chaque habitation un triangle de vie, un espace où se réfugier en cas de séisme » explique le président. Et ce grâce au rondin de bois, incompressible : si une dalle vient s’écrouler dessus, le rondin résistera, il suffira d’être à côté pour ne pas mourir écraser.

Transmission de savoir-faire

L’association a vu le jour en 2009. Créée par le patron de la Tuile de Bois, à Saint-Hilaire-le-Châtel, elle a pour vocation de transmettre un savoir faire : celui de la charpente, de la construction en bois. Avec des paramètres parasismiques et anticycloniques. Ses interventions ont surtout lieu suite à une catastrophe naturelle, afin d’aider la population à reconstruire ses habitations. Ce fut le cas à Haïti, après le grand séisme de 2010. « Notre objectif est de mettre à la disposition des habitants nos connaissances dans le domaine de la construction en bois. Nous proposons aussi des formations aux métiers du bois, pour les charpentiers locaux ».

« Des mille-feuilles »

L’idéal serait de reconstruire les maisons détruites. « Un doux rêve, selon Pierre Hervé, car cela coûterait une fortune. Les bâtiments publics sont reconstruits mais pour les habitants c’est une autre histoire… Et puis reconstruire, oui, mais pas n’importe comment. Si les séismes dans ces pays font autant de victimes, c’est que les habitations s’écroulent comme des châteaux de cartes, un vrai mille-feuille ! Certains murs ne sont même pas ferraillés alors ils s’effondrent et les dalles s’empilent les unes sur les autres… »
Face à ce constat, le chef d’entreprise a cherché une idée simple, rapide et peu coûteuse. Et l’a trouvé : créer dans les maisons des “triangles de vie”. De nombreux objets incompressibles peuvent créer ces espaces de vie : mieux vaut par exemple se protéger à côté d’un lit en bois que dessous…

Deux embauches

« Le bois ne s’écrase pas et permettra aux personnes de disposer d’un espace vital lors d’effondrements. Dans la vie de tous les jours, ces rondins pourront avoir une multitude d’utilisations, comme servir de tabouret mais lors de secousses, ils sauveront des vies ». L’association souhaite utiliser les rondins issus des déchets industriels du bois (peu coûteux et prédestinés à finir en sciure). Le principal coût du projet est celui du voyage et de la vie sur place des bénévoles de l’association (afin d’informer la population) et du transport des rondins. « L’association vient d’embaucher Gwendoline, en contrat d’avenir, dans l’objectif de développer nos actions, poursuit Pierre Hervé. Nous sommes également en train de recruter une personne en service civique pour aller sur place ».
Pierre Hervé aimerait créer une chaîne d’information et diffuser le plus largement possible son idée, surtout dans les écoles. Haïti, Cuba, Algérie : les actions ne manquent pas.
 « Il faut voir grand donc faire simple ».
L’association doit organiser son assemblée générale courant janvier à Mortagne-au-Perche.
N.L.
* Camaha : CAsa de MAdera y Habitantes
Pratique : http://www.camaha.org
Camaha accueille tout bénévole intéressé pour soutenir ses actions. Contact : 02 33 73 57 88.