SAUVEGARDE du PATRIMOINE CULTUREL, SOCIAL, ARCHITECTURAL des MAISONS EN BOIS

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Faire un don, soutenez camaha

Archives

Maison de la Station Cristina - Histoire
Mardi, 21 Septembre 2010 10:00

CAMAHA est une association française fondée par Pierre Hervé le 2 décembre 2009, elle a pour objectif de sauvegarder le patrimoine des maisons en bois à Cuba, elle est prise en ce moment dans l'élaboration de son premier projet. Il s'agit d'une maison construite complètement en bois et qui se compose de deux niveaux : "Maison de la station Cristina", ou "Ferrer N°22", c'est le nom qu'elle porte, il est connu grâce à la direction dans laquelle elle se trouve assignée. L'origine de la construction remonte au début du XXe siècle et se trouve étroitement liée au développement de l'Entreprise du Chemin de fer de l'Ouest dont la station principale était celle de Cristina. Selon les estimations, l’œuvre a été conçue vers 1903 et y résidait l'employé chargé d'expédier les ordres de route.



Ainsi la station exercée ses fonctions jusqu'à la décennie 70, moment où la décision de déplacer cette fonction vers un autre établissement plus moderne a été prise. L'immeuble est alors resté fermé jusqu'aux années 90, quand il a été décider de l'utiliser comme local de réunion du syndicats des travailleurs de l'Entreprise de Locomotives de Cuba. En 2000, l'entreprise a décidé de remettre l'installation à l'un de ses employés, Daniel Brunet Hastings, résidant dans l'immeuble avec son épouse et ses enfants, celui qui travaille actuellement comme machiniste du train N°1 de la route la Havane-Santiago. Grâces aux détails de l'architecture unique que la construction possède, elle constitue à l'intérieur, un exemplaire unique de l'ensemble architectural du patrimoine de la Vieille Havane.


Actuellement, même si elle conserve toujours sa conception et son image originale, la maison se trouve assez abîmée à cause du passage du temps et le manque de maintenance. Ses habitants ont réalisé quelques interventions pour garantir leur sécurité et améliorer les conditions de vie de l'immeuble. Cependant, du fait qu'il ne possède pas de grandes ressources, les solutions sont assez limitées du point de vue esthétique et environnemental.

CAMAHA a commencé à agir en réalisant une convention avec le Bureau de l'Historien de la Ville de la Havane, un accord qui permettra de mettre les travaux de restauration en place, produit de la collaboration entre les deux entités et pour le bien de la famille Brunet ainsi que du patrimoine de la Ville de la Havane. Aux prochaines éditions, nos lecteurs auront des nouvelles de l'évolution du projet.