SAUVEGARDE du PATRIMOINE CULTUREL, SOCIAL, ARCHITECTURAL des MAISONS EN BOIS

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

PDF Imprimer
Mercredi, 11 Août 2010 13:30


Bruno Panis, Chef de mission « Camaha pour Haïti » nous rend compte chaque mois des dernières évolutions sur le terrain. 

LEOGANE, le 4 août 2010 :

Suite mission Acted (construction de 2000 shelters, abris transitionnels): la situation est en cours de déblocage. Les matériaux et matériels arrivent enfin et sont à notre disposition sur place. 225 m3 de bois d’œuvre sont stockés sur le chantier.

  • Un groupe électrogène 15KVA est installé, scie circulaire pendulaire et radiale, visseuses et petit matériel sont enfin à disposition.
  • Débuts de la formation d’équipes pour l’atelier, taille, assemblage, et mise en kits:
    1. Formations aux outils électriques, car tous les professionnels que nous rencontrons n’ont aucune formation à l’utilisation de ces outils.
    2. Organisation des équipes avec à leur tête:
      • Pour la taille: un chef atelier qui dirige 4 machinistes et 3 charpentiers qui sont en charge de montage platine, divers perçages et assemblage, 4 manœuvres sont en charge des appros
      • Pour l’assemblage des murs panneaux: un chef d’atelier qui dirige 7 charpentiers aidés de 7 manœuvres, à l’assemblage des murs panneaux et autres structures
      • Pour la mise en kit: un responsable aidé de 8 manœuvres qui ont la tâche de mettre en kit les ossatures pré-assemblées, tôles, panneaux, pannes et quincaillerie. Ils assureront aussi la mise en sac de la quincaillerie et la découpe des bâches qui serviront dans un premier temps à mettre hors d’eau les maisons. L’expédition des Kits et la réception des matériaux leur sont également confiées.
      • Un coordinateur logistique (conducteur de travaux) a la responsabilité de tout le site. Toutes les informations lui sont transmises: les documents administratifs et les commandes à anticiper, les pointages du personnel, le nombre de kits fabriqués, livrés, et les coordonnées des bénéficiaires. Il fait remonter les informations au chef de projet.
  • Distribution des maisons et mise en œuvre: il est prévu de pré fabriquer 20 maisons par jour. Il faudra donc que les équipes chantiers assemblent 20 maisons/jour, sous peine d’engorger le système, faute de place pour stocker les kits.
    • Il est prévu 1 chef de chantier plus 1 mobilisateur en charge des formalités et des discussions avec les bénéficiaires (gros travail !!) et 4 levages de maisons en même temps et dans le même périmètre.
    • Les bénéficiaires des maisons en sont les protagonistes, c'est-à-dire qu’ils sont chargés de lever leur propre maison, avec les conseils du technicien. A ce propos, j’ai recommandé a Acted d'attribuer un vrai technicien par maison. En effet, malgré la simplicité de la conception et la petitesse de l’ouvrage, cela reste quand même un travail de professionnel et à mon humble avis, ils ne sont pas au bout de leurs peines !


D’ici la fin du mois d'août, le système imaginé devrait s’autogérer, le coordinateur logistique prendra définitivement ma place. La suite de notre contrat pour Acted est sur Port au Prince, où il est prévu la mise en œuvre de 2 ateliers de préfabrication du même type, avec 1250 maisons pour chacun.

Prévisionnel

Notre président Mr Pierre Hervé est venu sur place du 20 au 24 juillet. Il s’est attelé à la tâche de monter le dossier qui nous fera reconnaitre auprès du gouvernement haïtien en qualité d’ONG.

  • Le dossier a été déposé à l’Ucaong, administration en charge du processus et nous espérons un retour prompt.
  • Un compte bancaire a été ouvert, à cet effet.
  • La location d’une maison est en cours de pourparlers, nous cherchons un espace suffisant à la mise en œuvre d’un atelier qui devrait produire des structures modulaires pouvant abriter des écoles, orphelinat, hôpitaux, etc.

Par ailleurs, la venue d’un expert en construction parasismique devrait se faire sous peu, dans le cadre de l’ONG Acted qui nécessite notre aide en ce qui concerne l’évaluation des maisons béton: celles qui n’ont pas bougé, celles qui ont bougé et ont besoin d'être consolidées. Cette évaluation appelée retrofitting, consiste à mettre en sécurité une pièce dans la maison: étayer avec une structure bois antisismique qui assurera aux personnes une sécurité maximale, au cas où la terre tremble (comme hier soir encore).

Il aura en outre la responsabilité de former des ingénieurs aux lois et techniques de la construction parasismique et retroffiting.

Un stagiaire, élève ingénieur d’une école française du bois devrait aussi entrer en fonction dans les prochaines semaines et nous aider sur les chantiers et autres réunions nombreuses et diverses qui paesèment nos journées déjà bien chargées, bienvenue !!

La nécessité de la location d’une maison va sans dire, avec tout ce que cela implique: électricité, groupe électrogène, eau, gardiennage ( Port-au-Prince reste malgré une certaine accalmie, assez dangereuse) etc.….

L’achat ou location d'un véhicule avec chauffeur est nécessaire aussi, car sans la connaissance impérative d’une personne du pays, il est excessivement difficile de ce mouvoir dans le no man's land de Port-au-Prince: embouteillages monstres, route barrées par des gravats,...

Situation sociale

Malgré la saison des pluies qui bat son plein, la situation sociale est plutôt calme. Quelques manifestations sont à dénombrer, pour ou contre le Président Préval, le syndicat des chauffeurs, les ONG, bref rien de très préoccupant et il semblerait que la coupe du monde ait calmé un peu les esprits.

Le gros de la saison cyclonique n’est pas encore là, les plus importants événements sont prévisibles à partir du mois de septembre: d’après les trajectoires des cyclones passés, le golfe de Port-au-Prince est bien sur leurs routes... A suivre

Bruno Panis
Chef de mission « Camaha pour Haïti »