SAUVEGARDE du PATRIMOINE CULTUREL, SOCIAL, ARCHITECTURAL des MAISONS EN BOIS

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Écrit par Bruno Panis   

PORT AU PRINCE le 24 janvier 2011

façade d’un shelter, monté dans la cour de l’atelier L’atelier, la production

«L’atelier de l’avenue Mais Gâté » à Port au Prince a commencé la production des cabanes « T-shelters » depuis maintenant 3 semaines.

Simples et solides, ils sont recouverts de panneaux OSB 13mm. D’un assemblage rapide, ils sont mis en œuvre en 2 heures par des équipes de 4 à 5 personnes, avec un charpentier et 4 manœuvres. Ils ont à charge de couler les 8 plots béton, de poser la couverture tôle et un système de récupération des eaux de pluies, gouttières PVC et tuyaux de descente flexible avec un réservoir de stockage d’eau.

 

 

Assemblage des ossatures mur Caractéristiques des abris :

  • Surface 18.5m2.
  • Ossature bois traité 2’*4’.
  • Couverture tôle bac émaillée blanc.
  • Bardage OSB 13mm.

Ce ne sont pas des palaces mais toujours bien plus vivables que les tentes où habitent les sinistrés actuellement. Ils sont bien ventilés et restent assez frais, malgré la saison chaude qui arrive.

 

 

Pose des panneaux OSB L’usine ne tourne pas encore à plein régime, le staff prévu n’étant pas encore opérationnel. Le problème majeur sur Port au Prince reste la distribution de ces shelters. En effet, l’accès aux zones prédéterminées reste difficile par camion, vu le trafic routier et l’état des routes. Les quartiers sélectionnés ne sont évidemment pas des quartiers ou les infrastructures qui existaient ont résistées aux mouvements du terrain. Nous avons souvent affaire à des zones qui n’ont pas étés déblayées. Ainsi, les camions déposent leurs fardeaux jusqu’où ils peuvent avancer, ensuite le transport des panneaux et autres matériels se fait à dos d’hommes.

Le staff atelier sera à terme composé de 50 personnes (charpentiers, manœuvres, et chefs d’équipes). Le staff chantier devrait atteindre les 20 équipes, soit 80 personnes. Vu les difficultés rencontrées sur le site, nous n’en sommes pas encore là… mais nous y travaillons!

Situation sociale

Vu les résultats des élections qui trainent à être validés et le taux de chômeurs, on peut dire que la situation actuellement n’est pas des plus favorables à la paix sociale.

Nous avons été, la semaine passée et ce jour même, obligés de suspendre l’activité de l’atelier. Une trentaine de personnes se sont massées à l’entrée de l’atelier, réclamant du travail, et nous ont obligés à dépêcher des négociateurs qui ont réussi a désamorcer la crise, mais c’est toujours impressionnant d’avoir affaire à une foule en colère ! Ce matin, ça a recommencé, le staff ACTED a réussi à les décourager et ça commençait quand même à être un peu chaud ! La suite des événements, j’espère, sera plus calme et propice à la poursuite de cette mission.

Bruno Panis
Chef de mission « Camaha pour Haïti »

decoupeStockage découpe et stockage stock prêt à être embarqué